Je veux ce livre

1 NdT : Fragment 1QH, colonne 11 dans Les Manuscrits de la mer Morte, de Wise, Abegg et Cook, p. 111-112. Chéol, d'origine inconnue, est orthographié aussi Shéol ou Schéol. Dans le début de l'Ancien Testament, il désigne simplement le séjour des morts ( bons et mauvais ). L'idée d'un sort pénible dans ce pays des profondeurs n'apparaît en fait qu'à partir d'Isaïe et d'Ezéchiel ( Dictionnaire de la Bible, Laffont, 1989 ).

2 NdT: rassemblée par les anges afin que Dieu puisse le façonner.

3 NdT : le parasange était une mesure itinéraire chez les Perses qui valait 5.250 mètres.

4 NdT: dynastie perse, de l'an 224 à 642.

5 NdT : voir aussi à Ministres, où l'Epître aux Hébreux donne pratiquement la même phrase.

6 NdT : ou Amiziras, Amêzârêk, Amêzârâk, Amizerâk selon les manuscrit de 1-Enoch ( 8:3 ).

7 NdT: Wier ajoute qu'il est préfet de 36 légions et permet aussi d'avoir de bons domestiques.

8 NdT: voir à ce sujet Enoch, Dialogues avec Dieu et les Anges et Le Livre des Secrets d'Enoch.

9 NdT : Ascension de Jésus

10 NdT: voir à ce sujet le livre « Mondes en Collision » de Velikovsky qui donne l'explication la plus logique et la plus naturelle de ce qui a réellement pu se passer. Ed. Jardin des Livres, 2003.

11 NdT: lire à ce sujet Le Livre des Secrets d'Enoch.

12 NdT : Cippora, Tsippora ou Séphora.

13 NdT : Apocalypse d'Esdras, 6:2, avec les variantes orthographiques suivantes : Gabouthelon, Bebouros, Zebouleon, Arphougitonos.

14 NdT: Voir à ce sujet Biographie de l'Archange Gabriel.

15 NdT : voir aussi l'ange du Temps sur la cathédrale de Chartres.

16 NdT: voir Manuale Disciplinae une traduction des fragments de JT Milik.

17 NdT : ou Achroili.

18 NdT : dans le Testament d'Abraham 3:11.

19 NdT : variantes orthographiques Asaryalyor, Arsayalalyor.

20 NdT : commandant de 1000 hommes.

21 NdT : le chapitre 82 d'Enoch, où il est question des anges qui dirigent les saisons, les mois, les jours ainsi que les 4 jours intercalaires (solstices et équinoxes) a toujours posé un problème : d'une part, il manque la description de l'automne et de l'hiver et d'autre part le verset 80:20 (où Asfa'el est nommé) est peu clair, voire en contradiction avec ce qui précède et sur la fonction de cet ange. D'où la suggestion de Charles. Dernièrement, un fragment de Qmran a permis de compléter la description de l'hiver, et Asfa'el serait donc l'ange de l'équinoxe d'automne...

22 NdT : où Asmodée, surnommé le « diable boiteux », non content de considérer Lucifer comme le « diable des charlatans », Uriel comme un voleur du Tiers-Etat ou Belzébuth comme un de ses moindres sujets, se décrit comme « le démon de la luxure, ou (...) plus honorablement le dieu Cupidon », et déclare avoir « introduit dans le monde le luxe, la débauche, les jeux de hasard, la chimie » et inventé « les carrousels, la danse, la musique, la comédie, et toutes les modes nouvelles de France » !

23 NdT: mesure itinéraire chez les anciens Perses qui valait 5.250 mètres.

24 NdT : Les Hébreux vivant à Babylone enterraient aux quatre coins des fondations de leur maison des bols ou des coupes en terre cuite, gravés de textes magiques en spirale. Ils étaient destinés à protéger les habitations et leurs occupants des attaques des mauvais esprits et des influences maléfiques de démons demeurant dans la terre. Certains de ces pièges à diable sont gravés en hébreu, d'autres en syriaque, et d'autres encore en mandaïte, un dialecte sémitique. Le British Museum en possède une imposante collection, dont le plus ancien remonte au Ier ou IIe siècle av. JC.

25 NdT : dans Enoch, Dialogues avec Dieu et les Anges de Jovanovic et Bruyant, l'orthographe en 6:7 est Baraqiel.

26 NdT : Davidson ne donne pas le détail. Vraisemblablement ici l'Apocalypse grecque de Baruch, dite aussi 3-Baruch.

27 NdT : les versions françaises donnent souvent les orthographes suivantes : Baal-Zeboub, Baal-Zébub  Eqrôn

28 NdT : dans la version française de cet apocryphe, c'est bien Belzébuth.

29 NdT : l'Apocalypse syriaque de Baruch ou 2-Baruch.

30 NdT : ou Péor, sommet du pays de Moab, pas localisé précisement, et où devrait se situer un sanctuaire dédié à Baal.

31 NdT : fils au pluriel.

32 NdT : langue sémitique de la province d'Amhara, Ethiopie.

33 NdT: voir aussi le film « Les Ailes du Désir » où Cassiel est mis en scène par Wim Wenders.

34 NdT : les roues du char de Dieu contemplé par Ezéchiel.

35 NdT : en fait, « plein d'yeux tout autour » ( Ezéchiel 10:12 ) n'est en général pas repris dans les Bibles françaises, à l'exception de Lemaître de Sacy.

36 NdT : la version annotée par Charles (20:1) stricto sensu et sans les variantes des divers manuscrits) est la suivante : « Et ces hommes (...) m'emmenèrent jusqu'au 7e Ciel, et j'y vis une très grande lumière et toutes les armées enflammées des grands Archanges, et des puissances incorporelles et des seigneuries, et des principautés, et des puissances  Séraphins, Trônes et la vigilance des nombreux yeux ». Charles note que « la vigilance des nombreux yeux » semble venir d'Ezéchiel 10:12, et que cela désigne les Ofanims. La seule chose que nous pouvons remarquer ici est que les « nombreux yeux »/ofanim sont distincts des Chérubins. Voir Le Livre des Secrets d'Enoch de Vaillant, Ed. Jardin des Livres.

37 NdT : extrait en 68:18 dans les bibles françaises où les traductions donnent plutôt cavalerie que char.

38 NdT : nom donné à l'hymne Sanctus, Sanctus, Sanctus, dite aussi hymne chérubique.

39 « Verbe transitif, abriter, couvrir, protéger de son ombre, littéralement mettre dans l'ombre ou couvrir d'ombre ». Citation de l'Académie Française : « Les Anges l'obombraient de leurs ailes ».

untr.gif